Chercher

Volontariat international de la Francophonie (VIF)

En 2007, l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), dans le dessein de renforcer la mobilité des jeunes francophones, de mettre en pratique le principe de solidarité et de ce fait soutenir le développement de la société, a lancé son programme de Volontariat international de la Francophonie.

Inspiré par la réussite des programmes de volontariats internationaux déjà existants, le Secrétaire général S.E.M. Abdou Diouf, a présenté lors du XIe Sommet des chefs d’états à Bucarest en 2006, ce programme comme une action phare consacrée à la jeunesse francophone.

Ce programme mis en œuvre par l’OIF offre aux jeunes la possibilité de participer au développement des sociétés par le biais du volontariat. Ce programme est mené en partenariat avec l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), avec le soutien de l’Association internationale des maires francophone (AIMF), Université Senghor et de  TV5 Monde.

Présentation du programme

Le programme du Volontariat international de la Francophonie est destiné à offrir aux jeunes francophones la possibilité de :

•    s’engager durant 12 mois à mettre leurs compétences à disposition d’un projet auquel ils vont participer et de vivre une expérience de mobilité internationale au sein de l’espace francophone qui s’intègrera à leur parcours professionnel.

•    contribuer au développement des pays francophones dont notamment ceux du Sud, d’Europe centrale et orientale.

Déployés sur les cinq continents, les volontaires s’engagent à œuvrer dans les domaines d'actions privilégiés de la Francophonie :

•       la promotion de la langue française et de la diversité culturelle et linguistique,

•       la promotion de la paix, de la démocratie et des droits de l’Homme,

•       l’éducation, la formation et la culture,

•       l’appui au développement durable et à la solidarité,

•       les NTIC pour la réduction de la fracture numérique,

•       le renforcement des capacités locales en développement économique, social et culturel.

En fonction des projets identifiés, les Volontaires internationaux de la Francophonie peuvent être affectés au sein d’une structure d’accueil francophone, située dans l'un des 57 Etats et gouvernements membres de la Francophonie.

Valeurs du Volontariat international de la Francophonie

Le volontariat est avant tout un acte d’engagement personnel et désintéressé de jeunes francophones qui, pour une durée déterminée, offrent leurs compétences dans un domaine d’activité précis, au profit d’un projet de la Francophonie.

Qu’est ce qu’un « ViF » ?

Un Volontaire International de la Francophonie « ViF » est un jeune diplômé, homme ou femme, qui a acquis dans le cadre de ses études des compétences avérées dans son domaine de formation. Il est animé d’un désir d’apprentissage et de partage. Il s’engage, durant 12 mois, exclusivement de tout autre engagement et de manière désintéressée, au service d’un projet de la Francophonie. Il doit faire preuve d’ouverture, de responsabilités, d’initiatives, de réelles capacités d’adaptation et d’autonomie dans le respect de la culture de ses interlocuteurs et du pays d’accueil. Un volontaire n’est ni un stagiaire, ni un salarié de l’OIF, ni de la structure d’accueil qui le reçoit. Le volontariat constitue donc pour le volontaire francophone une opportunité de mettre à contribution des savoirs récemment acquis afin de :

-       se confronter aux particularités de la vie professionnelle ;

-       partager et acquérir des savoir-faire et savoir-être dans un contexte culturel différent.

Parce qu’il (elle) est bénévole à plein temps, le volontaire n’est pas soumis aux règles sur le droit du travail ni au Statut et Règlement du Personnel de l’OIF mais il perçoit une indemnité mensuelle de subsistance. Cette indemnité lui permet de se loger et de vivre décemment sur son lieu d’affectation. Il bénéficie d’une assurance santé, d’une assurance rapatriement sanitaire et d’une responsabilité civile « vie privée ». L’OIF assure également le transport aller-retour entre son pays d’origine et le pays d’affectation. Les assurances sont souscrites par l’OIF et sont soumises à conditions.

Qu’est ce qu’une structure d’accueil d’un « ViF » ?

Une structure d’accueil partenaire partage les valeurs et les principes de la Francophonie. Elle fait partie du réseau de partenariat de l’OIF, des opérateurs (AUF, AIMF, TV5 Monde, Université Senghor) et des institutions (CONFEMEN, CONFEJES, APF) de la Francophonie.

L’organisation qui a recours aux services d’un volontaire, s’engage à :

-    manifester un réel intérêt pour accueillir, accompagner et favoriser l’échange d’expérience avec le volontaire qui apportera sa participation dans la réalisation des activités du projet ;

-     encadrer le volontaire, lui confier des tâches à la hauteur de ses qualifications et de son expérience.


Critères d'éligibilité

Le (la) candidat(e) sera sélectionné(e) sur la base de ses compétences dans son domaine d'intervention, de sa motivation et selon les critères suivants :

•       Etre âgé(e) entre 21 et 34 ans au moment du dépôt de la candidature.

•       Avoir la majorité légale dans son pays d'origine et dans le pays d'accueil.

•       Etre reconnu(e) médicalement apte.

•       Avoir la nationalité de l'un des 57 Etats ou Gouvernements membres de la Francophonie et résider sur le territoire de cet Etat ou Gouvernement.

•       Etre titulaire d'un diplôme universitaire ou équivalent.

•       Etre en règle avec les lois et l'administration de son pays.

•       Le (la) candidat(e) s'engage pour 12 mois et s'engage à rejoindre son pays d'origine à la fin de sa mission.

•       Le recrutement du (de la) candidat(e) est strictement individuel, le projet excluant toute prise en charge de la famille ou de toute autre personne. Un(e) volontaire ne peut faire valoir sa qualité de volontaire francophone pour être rejoint(e) par un tiers.

•       Le (la) candidat(e) ne peut pas être volontaire dans son propre pays.

•       Les candidatures féminines et celles provenant « des pays du sud » et d’Europe centrale et orientale sont fortement encouragées.

•       Le (la) candidate devra motiver son choix pour un seul poste de la liste des postes à pourvoir sous peine de rejet de sa candidature.


Les volontaires internationaux de la Francophonie en quelques chiffres

Depuis un début modeste, avec 37 jeunes volontaires au cours de la période pilote 2007-2009, celui-ci s'est progressivement accru au fil des années pour atteindre une cinquantaine de volontaires pour la période 2010-2013.

• 148 volontaires entre 2008 et 2012

• 45%de femmes, 55% d’hommes

• 80% sont originaires des pays du sud et d’Europe centrale et orientale

• 28 ans de moyenne d’âge

• 87% des volontaires sont globalement satisfaits de leur expérience

(D’après les dernières données statistiques du dispositif de suivi des volontaires, octobre 2012)


Les témoignages

Les premiers résultats sont remarquables et satisfaisants. Les témoignages des jeunes volontaires ne cachent pas la joie de cette rencontre interculturelle qui changera leur développement personnel et professionnel. Cette aventure, les amènera sur le chemin de l'épanouissement et à la rencontre d'autres cultures et civilisations.

Consultez les témoignages:

Neda Borisova  

René Manassé Galekwa

Elisabeth Danièle Keuya

Christoforos Pavlakis

Nounawon Kekere Djidjoho Hermann



Coordonnées et contacts

Vous souhaitez vous porter candidat au VIF

Vous souhaitez des informations sur les conditions de recrutement d’un VIF: volontariat@francophonie.org

Plus d’informations sur les sites :

www.jeunesse.francophonie.org

www.francophonie.org